10:04:16

Newsflash

Newsflashes
controletoren belgocontrol zaventem steenokkerzeel-kasteel-van-ham_1 zaventem_landing zaventem_luchthaven1 zaventemaerial_photo steenokkerzeel_kappel
BAL (04/07/2005) PDF Afdrukken E-mailadres
Persberichten
Geschreven door WebMaster   
donderdag 07 juli 2005 21:42

Tous au tribunal !

Il n'y a pas si longtemps, le ministre fédéral de la mobilité Renaat Landuyt affirmait que Bruxelles n'était pas du tout survolée, voilà maintenant qu'il soutient que l'aéroport de Zaventem est promis à la fermeture si la capitale ne peut plus être survolée.
Il y a peu, le ministre fustigeait les citoyens survolés qui introduisaient des actions en justice et annonçait une loi pour "bétonner" la poltique de dispersion des survols jusqu'en 2008.  Ces "vilains égoïstes" seraient ainsi empêchés de défendre leurs droits devant les tribunaux, parce que toute cette instabilité juridique nuit gravement à l'image et aux affaires de l'aéroport.  Et voilà que le même ministre incite maintenant les syndicats des travailleurs de l'aéroport à recourir eux aussi à l'action en justice contre les premiers cités !
Bref, le ministre Landuyt en vient à dresser des citoyens ayant des revendications légitimes contre d'autres citoyens ayant des revendications tout aussi légitimes, plutôt que de réfléchir à une solution globale et vraiment durable au problème de cet aéroport, aujourd'hui enclavé en milieu urbain (faute d'une politique cohérente d'aménagement du territoire), et de prendre les décisions impopulaires et douloureuses qui s'imposent en pareil cas.
À force de gérer cet aéroport à la petite semaine depuis un demi-siècle, on finit par dire tout et son contraire.  Ca ne fait pas très sérieux.  Qui est-ce, en définitive, qui nuit le plus à l'image de notre pays auprès des investisseurs potentiels ?

Bruxelles Air Libre Brussel