14:00:31

Newsflash

Newsflashes
steenokkerzeel-kasteel-van-ham_1 steenokkerzeel_kappel zaventem_landing zaventemaerial_photo zaventem_luchthaven1 controletoren belgocontrol zaventem
Perbericht UBCNA PDF Afdrukken E-mailadres
Persberichten
Geschreven door WebMaster   
dinsdag 25 oktober 2005 19:31
Bruxelles-National: L'éventuel accord sur les avions doit respecter et les décisions de justice et l'accord de gouvernement
Les 3 associations de riverains de l'Est de Bruxelles ne soutiennent PAS du tout les contenus ni du compromis Picqué/Huytebroeck ni du compromis Landuyt et encore moins les propositions dangereuses de la région flamande, revenons-en à "avant le Plan Anciaux" tout simplement !
Les associations de riverains de Bruxelles et de sa périphérie Est -" Wake-Up Kraainem, Awacss-Wezembeek et UBCNA-BUTV " - ne soutiennent PAS du tout ni le compromis Picqué/Huytebroeck ni le compromis Landuyt et surtout pas les propositions dangereuses de la région flamande car ces textes ne respectent pas les décisions de justice et ne sont pas conformes à l'accord de Gouvernement bruxellois.
Le compromis Picqué/Huytebroeck ne met pas fin aux infractions au Décret Gosuin tel que dénoncé par l'Arrêt de la Cour d'Appel du 9 juin 2005, et ne mettra pas fin aux astreintes à réclamer par la région de Bruxelles-Capitale. Ce compromis ne fait pas allusion à de quelconques normes d'immission, de nuit ou de jour, seules garantes de la protection individuelle des riverains, et ne prévoit pas non plus de mesures d'expropriation ou d'indemnisation des riverains, là où ces normes ne seraient pas respectées.
Les propositions de la région flamande, quant à elles, mettent en péril également la sécurité aérienne avec une utilisation risquée de la piste 25 gauche au décollage avec manoeuvre de rebroussement des avions sur la piste à l'africaine " back track " et avec des décollages risqués depuis la piste 20. Elles sont à bannir car totalement dangereuses en mettant la sécurité aérienne en péril grave.
En effet, pour cesser définitivement les infractions il faut tout simplement revenir à la situation "AVANT LE PLAN ANCIAUX", soit l'organisation des pistes, des routes et les critères de vent qui étaient en vigueur au 2 décembre 2003.
Les infractions au Décret Gosuin sont constatées sous l'axe d'atterrissage de la piste 02 suite aux manoeuvres de renversement et à la diminution des normes de vent, et aux routes Chabert, Ring et Palais Royal entre autres, dont les virages ont été modifiés par Anciaux pour bien faire survoler Bruxelles.
Les associations exigent le respect intégral de l'accord de Gouvernement Bruxellois du 10 juillet 2004 qui prévoyait qu'il n'y aurait PAS d'augmentation du survol nocturne de Bruxelles, le compromis Picqué/Huytebroeck ne tient pas compte de la densité de la population survolée, le compromis Picqué/Huytebroeck ne prône aucune réduction accélérée de l'usage d'avions actuellement vecteurs des plus fortes nuisances sur Bruxelles.
L'accord de Gouvernement bruxellois précisait aussi bien que la fixation des routes aériennes de jour et de nuit devait se faire sur la base d'un cadastre du bruit, et que la réduction des nuisances sonores profitera prioritairement aux quartiers aujourd'hui les plus touchés; 2 conditions essentielles qui ne sont plus la base du compromis Picqué/Huytebroeck.
Les associations rappelent aussi que le Plan de Dispersion d'Anciaux est toujours une décision provisioire soumise à évaluation sur base d'un cadastre du bruit, et que le jugement précipité qui a imposé ce Plan a été annulé par la Cour de Cassation.
Pour les 3 associations de l'Est de Bruxelles, dans les propositions présentées l'utilisation intensive de nuit et pendant le week-end de la courte et dangereuse piste de décollage 20 continue sans limitation et sans tenir compte de l'avis des pilotes. De plus, le fait d'envisager de nouvelles normes rabaissées de composante de vent arrière sur les pistes 25, normes qui ne seraient plus les normes historiques trentenaires de minimum 8 noeuds rafales exclues, induirait inévitablement à une utilisation intensive de la toute aussi courte et dangereuse piste d'atterrissage 02 au mépris du maintien de la sécurité des quartiers très denses survolés.
Ces compromis ne respectent ni l'autre Arrêt de la Cour d'Appel de Bruxelles du 17 mars 2005 ni l'Arrêt du Conseil d'Etat du 22 septembre 2005, ni les déclarations gouvernementales, et sont donc à rejeter.
D'autres recours en justice sont toujours en délibéré : devant le Conseil d'Etat pour l'annulation pure et simple du Plan Anciaux, en Cour d'Appel pour le respect des normes de l'Organisation Mondiale de la Santé et en Première Instance contre l'utilisation intensive de la piste 20 pour les décollages.
Pour ces raisons, les 3 associations ne peuvent accepter aucun des compromis en discussion.
Tant que les négociateurs ne comprendront pas, enfin, que la courte et dangereuse piste 02/20 ne doit pas être reprise dans tout plan de sélection des pistes, et qu'elle doit rester une piste alternative de dépannage, il ne sera pas possible d'arriver à une solution qui garantisse la sécurité.
On ne compare pas une autoroute à une chaussée romaine, et on ne peut pas assimiler les capacités techniques restreintes de la piste 02/20 avec celles des pistes 25 qui ont été spécialement conçues pour absorber tout le trafic aérien. En annexe, le rapport mondial de l'association internationale des pilotes de ligne qui dénonce les dangers du Plan de Dispersion à Bruxelles et qui précise bien que jamais la piste 02/20 ne peut être utilisée intensivement pour faire de la dispersion.
Pour toute information complémentaire :
Kraainem - Wake-Up Kraainem : Jacques COOMANS 0477.66.21.87 / 02.731.48.20
Wezembeek-Oppem - AWACSS : Frédéric PETIT 0475.87.37.98
Woluwe-Saint-Pierre - UBCNA : Jacques VANDENHAUTE 0476.47.50.65