02:33:29

Newsflash

Newsflashes
zaventem_luchthaven1 zaventem_landing zaventemaerial_photo controletoren belgocontrol zaventem steenokkerzeel-kasteel-van-ham_1 steenokkerzeel_kappel
Persbericht UBCNA (09/11) PDF Afdrukken E-mailadres
Persberichten
Geschreven door WebMaster   
donderdag 10 november 2005 19:55
LANDUYT FUIT SES RESPONSABILITES : IL SE FAIT PASSER POUR LE MEDIATEUR DE L'AEROPORT ALORS QU'IL EST BIEN LE MINISTRE FEDERAL DES TRANSPORTS !

L'Union Belge Contre les Nuisances des Avions (UBCNA) dénonce par la voix de son Président, le Bourgmestre Jacques VANDENHAUTE, la fuite en avant du Ministre Landuyt dans la gestion de toute la problématique des nuisances sonores autour de l'aéroport de Bruxelles.

Landuyt se fait maintenant passer pour le Médiateur de l'Aéroport alors qu'il est bien le Ministre Fédéral des Transports, une manière pour lui de ne pas exercer ses responsabilités et faire éventuellement porter tout le poids d'un échec non pas sur lui mais sur les régions.

Ce pitoyable Landuyt a remis aux régions une note DANGEREUSE en date du 28 octobre 2005 ( que nous vous joignons en annexe grâce à la collaboration de son Chef de Cabinet Jan Cornillie, nous l'en remercions), et qui essaye d'imposer des procédures dangereuses de décollage par des utilisations risquées des pistes 20 et 25 gauche pouvant entraîner réellement des accidents aériens.

L'UBCNA dénonce les risques que les projets de Landuyt et de la région flamande feraient courir à tous les riverains de l'aéroport par :
- une utilisation intensive de la courte piste 25 gauche avec une longueur réduite à 2.190 mètres, en l'imposant contre nature pour tous les décollages pendant le week-end, avec survol intensif de Zaventem, d'Evere et de Woluwe et Wezembeek.
- une utilisation intensive de la dangereuse et tout aussi courte piste de secours 20 qui serait utilisée, contre l'arrêt du Conseil d'Etat, pour tous les décollages le dimanche avec une longueur dangereusement réduite à 2.647 mètres
- l'obligation faite à tous les avions gros porteurs le samedi et le dimanche d'utiliser obligatoirement les pistes 25 gauche ou 20 pour décoller même si la longueur des pistes leur est trop courte en mettant en péril la sécurité du trafic aérien
- la fermeture pendant 24 heures de l'historique piste de décollage 25 droite et très longue de 3.638 mètres au motif que la région flamande exige une période complète de 24 heures de calme pour Diegem, commune où Hilde Anciaux, soeur de Bert, est Echevine !!!
- des procédures de décollage qui pourraient entrer en conflit soit au-dessus de Bruxelles soit à hauteur de Drogenbos ( utilisations conjointes des routes Chabert, du Canal et du Ring pour les avions se dirigeant vers la balise de Chièvres )

L'UBCNA remarque que :
- le Ministre Landuyt ne retient comme Médiateur que les exigences de la région flamande
- le Ministre Landuyt ment quand il affirme que la piste d'atterrissage 02 n'est plus utilisée que dans les conditions d'avant le Plan Anciaux, il oublie de signaler les nombreuses infractions de son utilisation par le procédé illégal du renversement, dénoncé par la Cour d'Appel
- le Ministre Landuyt n'écoute absolument PAS les recommandations des pilotes, les seuls vrais professionnels dans ce dossier technique, qui exigent que la courte et dangereuse piste 02/20 ne soit plus reprise dans tout plan de dispersion et de gestion du trafic aérien
- le Ministre Landuyt ne tient PAS compte de l'orientation des vents dominants
- le Ministre Landuyt oublie que les zones survolées à l'atterrissage par les pistes 25 sont des zones non construites et reprises comme "non aedificandi" au plan de secteur, des champs !
- le Ministre Landuyt ment quand il dit que le Conseil d'Etat lui interdit de revenir à la situation antérieure au Plan Anciaux, le Conseil d'Etat n'a pas ce pouvoir
- le Ministre Landuyt oublie que la piste 25 droite a toujours été historiquement depuis 60 ans la principale piste de décollage, et que les riverains de Diegem savaient très bien qu'ils risqueraient d'être survolés, ce qui est totalement moins vrai pour les riverains des pistes 02, 07, 20 et 25 gauche qui étaient susceptibles d'être survolés occasionnnellement mais certainement pas en permanence et de façon concentrée comme avec le Plan Anciaux
- le Ministre Landuyt et la région flamande portent une lourde responsabilité de n'avoir pris aucune mesure d'aménagement du territoire en Flandre : on continue à constuire des maisons neuves à 200 mètres des pistes, à Diegem et à Steenokkerzeel, sans aucune gêne puis on exige que Diegem ne soit pas survolée pendant 24 heures consécutives le week-end !!!
- le Ministre Landuyt défend une dispersion par concentration rotative dans l'utilisation des pistes, mais ne s'attache qu'à protéger Diegem et n'offre aucune période de calme pour la région de l'Oostrand qui continuera toujours à être survolée en permanence soit par la 02 soit par la 20 soit par la 25 droite soit par la 25 gauche
- le Ministre ou Médiateur Landuyt met bien la sécurité aérienne en danger, et fait prendre des risques aux pilotes, aux contrôleurs aériens, aux passagers, aux travailleurs de l'aéroport et aux riverains en voulant imposer pour des raisons environnementales des pistes dangereuses, des décollages avec distance réduite, des routes qui entrent en conflit, des croisements au sol d'avions au mépris de tout respect de la sécurité de l'aviation !

Landuyt n'est PAS le Médiateur de l'aéroport mais bien le Ministre des Transports. Il doit prendre ses responsabilités. Il est clair qu'il est incapable de gérer ce dossier, qu'il soutient de mauvaises thèses et qu'il défend des utilisations risquées de routes aériennes par des emplois intensifs de dangereuses pistes uniquement dans le but de protéger le Noordrand de la famille Anciaux en fermant tout simplement la piste 25 droite, piste 25 droite qui rappelons le a bien été construite pour être utilisée principalement comme la plus longue piste de décollage !

Landuyt et Cornillie n'ont qu'à tirer personnellement les conclusions de leur deuxième cuisant échec ( après DHL en septembre 2004 ), et prendre leurs responsabilités! En cas d'accident aérien survenant suite à des utilisations risquées de pistes ou de routes qu'ils imposeraient, ils seront bien responsables, et totalement !