18:25:02

Newsflash

Newsflashes
controletoren belgocontrol zaventem zaventemaerial_photo steenokkerzeel_kappel zaventem_luchthaven1 steenokkerzeel-kasteel-van-ham_1 zaventem_landing
Communiqué AWACSS 17.4.2009 : La piste 02 du Brussels Airport "injustement" utilisée mercredi matin (UBCNA) PDF Afdrukken E-mailadres
Persberichten
Geschreven door WebMaster   
vrijdag 17 april 2009 20:31
Plusieurs avions ont survolé mercredi matin des communes de l'axe Waterloo-Woluwe-Wezembeek pour pouvoir emprunter,
"sans aucun motif légitime", la piste 02 de l'aéroport de Bruxelles, dénonce l'Union Belge Contre les Nuisances des Avions (UBCNA). Une plainte officielle sera introduite prochainement par les bourgmestres et collèges échevinaux des communes "injustement" survolées.
   Belgocontrol et l'Etat belge restent toujours en défaut d'appliquer à la lettre l'arrêt de la cour d'appel de Bruxelles du 17 mars 2005 qui interdit toute utilisation "illicite, excessive et abusive" de la piste d'atterrissage 02, explique l'UBCNA.
   Mercredi, entre 6h00 et 9h45, tous les atterrissages vers l'aéroport de Bruxelles National ont été dirigés, "sans aucun motif légitime", sur la courte piste 02 en survolant à très basse altitude l'axe Waterloo-Woluwe-Wezembeek, commente l'association.
   Les comités d'experts et de pilotes qui travaillent en symbiose avec l'UBCNA sont tous unanimes pour affirmer que l'utilisation de la 02 mercredi matin ne se fonde sur aucun critère objectif.
   Des pilotes ont indiqué à l'UBCNA qu'au moment de leur atterrissage ce mercredi matin, Belgocontrol leur donnait en temps réel un vent de secteur est et jamais d'une intensité supérieure à 3 noeuds. A partir de 8h30, le contrôle aérien donnait l'autorisation d'atterrissage sur la 02 individuellement à chaque approche avec la mention "vent calme".
   "Nous regrettons profondément les manquements successifs de Belgocontrol et des contrôleurs aériens, qui ont fait preuve mercredi matin d'une totale partialité subjective dans la sélection des pistes", ajoute l'UBCNA.
   L'Union souhaite que la cellule d'inspection de la Direction générale du transport aérien (DGTA) procède dans le cas "d'infraction flagrante" de ce mercredi à une enquête objective afin que des sanctions administratives soient intentées contre les personnes qui n'auraient pas respecté convenablement les procédures aéronautiques